Les objectifs :

Le statut des pensions de familles et leur spécificité sont définis par les circulaires :
- N° 2002/595 du 10 décembre 2002 relative aux maisons relais
- N° 2006/45 du 4 juillet 2006 relative aux résidences sociales.
Les résidences accueil représente une modalité de pension de famille, destinée à un public souffrant d’une pathologie psychique ;

Il s’agit "d’une offre alternative de logement pour des personnes en situation de grande exclusion, elle doit leur permettre une réadaptation à la vie sociale dans un environnement chaleureux et convivial, dans la perspective de leur faire retrouver tous les aspects de la citoyenneté..." Ces objectifs sont favorisés par la vie collective associée à l’accompagnement en journée par des professionnels nommés "accompagnateurs logement et vie sociale".

La Pension de familles s’inscrit dans une logique d’habitat durable, sans limitation de durée et offre un cadre semi collectif valorisant la « convivialité et l’intégration dans l’environnement social... ». Le dispositif répond à un besoin de mixité sociale en offrant d’autres formes de logement à l’échelle d’un quartier et représente un type d'habitat alternatif s’offrant aux personnes isolées socialement, et cherchant d’autres solutions d’habitat que le logement autonome classique. Chaque résidant dispose d’un espace privé (appartement ou chambre) et de l’espace collectif, animé par les professionnels, permettant de vivre ensemble en favorisant l’entraide, la convivialité et le réapprentissage d’une autonomie à la vie quotidienne ;

 

La Pension de familles accueille des personnes ne pouvant pas ou ne souhaitant pas, pour l’instant, en raison d’une souffrance liée à la santé ou/et à une rupture de liens sociaux, familiaux, accéder à un logement autonome classique. Par ailleurs, nous serons particulièrement attentifs à l’inscription des personnes dans leur environnement et leur quartier, élément essentiel à une démarche vers la citoyenneté. Les décisions concernant la vie collective de cette maison seront prises de manière participative. La résidence accueil répond aux mêmes objectifs et projets, sachant que le partenariat avec un service de soin et un service d’accompagnement à la vie sociale doit être formalisé par convention.

 

Les différents dispositifs gérés par l’ACAP :

L’ACAP est engagé dans l’insertion par le logement depuis l’année 2000 par un projet sur Guingamp mené en partenariat avec la fondation « le bon sauveur » et le bailleur social Guingamp Habitat. Ce dispositif s’adresse alors aux personnes bénéficiant d’une mesure de protection exercée par l’ADT (ex ACAP) et suivis par la psychiatrie, à partir du constat de la difficulté d’habiter de ces personnes et d’absence de solutions alternatives entre le tout dedans (l’hôpital) et le tout dehors (le logement autonome). Ce projet associait pour les personnes logées les statuts de colocataires et co-employeurs d’une maitresse de maison et comprenait un suivi médical régulier.

C’est donc fort de cette expérience que l’ACAP s’est positionnée sur les dispositifs de l’Etat et a obtenu un agrément préfectoral.

Aujourd’hui l’ACAP gère 5 pensions de familles et résidence accueil, qui varient dans leur taille et leur organisation

 

Pension de famille de Dinan :
10 places dans un immeuble de 10 logements T1bis, présence d’une accompagnatrice logenment et vie sociale en journée du lundi au vendredi.

 

Pension de famille de Rostrenen :
20 places dans un immeuble de 20 logements T1bis et T2, dont deux logements adaptés pour personnes à mobilité réduite, présence de deux professionnels en journée du lundi au samedi. Cette pension de famille dispose d'un logement d'évaluation.

 

Pension de famille de Lamballe (dispositif provisoire) :
5 places dans un appartement en co-résidence de 4 chambres, présence d’une accompagnatrice logement et vie sociale à mi-temps. Le dispositif définitif comprendra dix logements (fin 2019).

 

Résidence accueil de Belle Isle en terre :
10 places dans un immeuble de 9 logements T1bis et T2.
Présence d’une accompagnatrice logement et vie sociale à temps plein du lundi au vendredi en journée.

 

Pension de famille - résidence accueil de Guingamp :
13 places pension de famille et 7 places résidence accueil dans un immeuble de 18 logements T1, T1bis et T2. Cette pension de famille dispose d'un logement d'évaluation.

L'antenne de Saint-Brieuc

35, rue Abbé Garnier
BP 2235
22022 SAINT-BRIEUC CEDEX
Tel. : 02 96 78 84 00
Fax : 02 96 78 84 55

Horaires d'ouverture :
Lundi, mardi et mercredi :
de 8h45 à 11h45 et de 14h à 17h
Jeudi :
de 14h à 17h
Vendredi :
de 8h45 à 11h45 et de 14h à 16h

 email

 

 

L'antenne de Goelo centre

35, rue Abbé Garnier
BP 2235
22022 SAINT-BRIEUC CEDEX
Tel. : 02 96 78 84 00
Fax : 02 96 78 84 45

Horaires d'ouverture :
Lundi, mardi et mercredi :
de 8h45 à 11h45 et de 14h à 17h
Jeudi :
de 14h à 17h
Vendredi :
de 8h45 à 11h45 et de 14h à 16h

L'antenne de Taden

3, bd du Petit Paris
BP 46329 TADEN
22106 DINAN CEDEX
Tel. : 02 96 87 35 30
Fax : 02 96 87 35 40

Horaires d'ouverture :
Lundi et vendredi :
de 8h45 à 12h
Mardi, mercredi et jeudi :
de 13h30 à 17h


L'antenne de Ploumagoar

3 impasse des Buis
Z.A. parc d'activité de Runanvizit
BP 50302
22970 PLOUMAGOAR
Tel. : 02 96 13 59 13
Fax : 02 96 13 58 99

Horaires d'ouverture :
Lundi, mardi et jeudi :
de 13h30 à 17h
Mercredi et vendredi :
de 8h30 à 12h